• Littoral,  plage du Veillon

    Sortie sur les traces des dinosaures du 05 Août

    Ce lundi, nous sommes allés avec un beau groupe personnes marcher sur l’estran à marrée basse à la recherche des traces des dinosaures !

    Effectivement, nous pouvons y trouver les empreintes de différentes espèces de dinosaures du plus grand au plus petit. Ces empreintes ont étés jadis recouvertes et conservées par une couche de vase qui s’est solidifiée puis à fini par se décoller avec le temps pour découvrir les traces de pas de ces anciens animaux. Les plus grosses restent encore bien visibles, mais chaque année, la mer érode un peu plus les traces et les recouvre parfois avec des gravats.

    Jack Guichard nous a alors présenté le contexte géologique de cette époque, les différentes espèces de dinosaures qui ont laissé ces traces, le procédé de leur formation, et ce qu’elles peuvent nous apprendre sur le mode de vie de ses animaux.

    Si vous voulez en apprendre plus sur le sujet, vous pouvez regarder nos vidéos sur ce thème :

    Quand les dinosaures hantaient la plage du Veillon
    Quand les dinosaures hantaient la plage du Veillon, épisode 2

  • Littoral,  plage du Veillon

    À la découverte de l’estran : une bonne utilisation des algues marines !

    Sentinelles à la recherche des algues marines © Johny Lenormand

    Le 14 décembre 2018, les Sentinelles sont allées à la découverte des algues marines à marée basse, sur la partie rocheuse de la plage du Veillon. Munis de sauts, nous avons récolté dans les mares peu profondes, différents types d’algues parmi les brunes, rouges et vertes. Nous nous sommes ensuite regroupés afin de les identifier pour les utiliser plus tard dans divers domaines !

    Explication de la classification des algues récoltées par Jack Guichard et Laura Potter © Johny Lenormand

    Quelques jours plus tard, les Sentinelles se sont regroupées pour réaliser des tableaux avec les algues récoltées. Pour ce faire, nous avons choisi celles parmi les plus fines. Les algues sont placées sur du papier bristol plongé dans de l’eau de mer afin de pouvoir les disposer artistiquement. L’eau est ensuite épongée (1), puis la composition est séchée pendant plusieurs semaines entre du papier absorbant et du journal (2 et 3). Lorsque l’ensemble est bien sec, on peut pulvériser un vernis transparent ou le plastifier (4).

    Vous pouvez également retrouver ici quelques recettes contenant des algues. En effet, les algues ont beaucoup de vertus souvent méconnues de tous :

    • Un puissant antioxydant
    • Pleines de fibres et de vitamines
    • Certaines algues rouges sont d’excellents gélifiants

    Si vous voulez utiliser les algues dans votre cuisine, il faut les cueillir et non les récolter échouées sur la plage ou déjà détachées des rochers.

    Sachez que sur nos côtes Françaises, toutes les algues sont comestibles et non toxiques. En revanche il faut pouvoir trouver celles qui sont gustativement bonnes !

  • plage du Veillon

    Echouage massif de lievres de mer sur la plage du Veillon

    Le 2 novembre beaucoup de gens ont observé des centaines de lièvres de mer, ou Aplysie, échoués au milieu des algues sur le plage du Veillon. Il ne s’agit pas d’une pollution, mais d’une mort naturelle. En effet en octobre nous avions observé des lièvres de mer en train de pondre. Or, après la ponte, ces animaux cessent de s’alimenter et meurent. Cela explique cet échouage massif que l’on rencontre souvent à cette saison sur les plages.

  • Littoral,  Observation des sentinelles,  plage du Veillon

    Etrange animal sur la plage du Veillon

    Françoise nous signale :

    Je viens de trouver cet animal au niveau de la laisse de mer sur la plage du Veillon. De quoi s’agit-il? Je n’en avais jamais vu.

    Réponse :

    Cet animal est une Vélelle (Velella velella). Ce n’est pas une méduse, mais un siphonophore, une colonie de polypes, un cnidaire de la classe des hydrozoaires. Elle est formée d’un anneau cartilagineux bleu de forme ovale, de 6 cm. La partie centrale, translucide, est parcourue par des motifs ovoïdes de taille décroissante, et l’ensemble est surmontée d’une voile triangulaire translucide. Elle n’est pas urticante.

    On la trouve surtout dans les eaux tropicales ou subtropicales et très rarement le long de nos côtes.