Littoral

Dragage du Port de Bourgenay

Si vous vous êtes baladés au port de Bourgenay, vous avez surement aperçu ce gros tuyau de dragage.

   

En effet, un port est un milieu propice à l’accumulation de sédiment. Si elle est trop importante, le fonctionnement du port peut en être affecté. Il faut alors éliminer ces sédiments. L’opération doit avoir lieu tous les 10 ans.

La mairie de Talmont-Saint-Hilaire a déjà réalisé le dragage de la moitié du port l’an dernier. Pour réaliser la seconde partie des travaux, la DDTM (Direction Départemental des Territoires et de la Mer) a demandé la réalisation d’une étude d’impact sur la faune et la flore au niveau de la zone de rejet.

Le Groupe Associatif Estuaire a été mandaté pour réaliser cette étude. Il s’agit d’un état des lieux de la faune et de la flore marines autour du point de rejet se situant sur l’estran rocheux, face à la pointe Napoléon, au sud du port. Cette étude a eu lieu début mars et sera renouvelée fin août pour évaluer l’impact du rejet des sédiments du port.

   

L’équipe du G.A.E. a inventorié tous les individus présents au sein de quadras d’un mètre carré. 6 placettes ont été réalisées sur l’estran rocheux et 5 placettes sur l’estran sableux.

Les éléments principalement retrouvés ont été :

  • des gibbules (umbilicalis et pennantis) ;
  • des lièvres de mer ;
  • des bernards l’hermite ;
  • des patelles ;
  • des anémones ;
  • des hermelles ;
  • différentes types d’algues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.