À la découverte de l’estran : une bonne utilisation des algues marines !

Sentinelles à la recherche des algues marines © Johny Lenormand

Le 14 décembre 2018, les Sentinelles sont allées à la découverte des algues marines à marée basse, sur la partie rocheuse de la plage du Veillon. Munis de sauts, nous avons récolté dans les mares peu profondes, différents types d’algues parmi les brunes, rouges et vertes. Nous nous sommes ensuite regroupés afin de les identifier pour les utiliser plus tard dans divers domaines !

Explication de la classification des algues récoltées par Jack Guichard et Laura Potter © Johny Lenormand

Quelques jours plus tard, les Sentinelles se sont regroupées pour réaliser des tableaux avec les algues récoltées. Pour ce faire, nous avons choisi celles parmi les plus fines. Les algues sont placées sur du papier bristol plongé dans de l’eau de mer afin de pouvoir les disposer artistiquement. L’eau est ensuite épongée (1), puis la composition est séchée pendant plusieurs semaines entre du papier absorbant et du journal (2 et 3). Lorsque l’ensemble est bien sec, on peut pulvériser un vernis transparent ou le plastifier (4).

Vous pouvez également retrouver ici quelques recettes contenant des algues. En effet, les algues ont beaucoup de vertus souvent méconnues de tous :

  • Un puissant antioxydant
  • Pleines de fibres et de vitamines
  • Certaines algues rouges sont d’excellents gélifiants

Si vous voulez utiliser les algues dans votre cuisine, il faut les cueillir et non les récolter échouées sur la plage ou déjà détachées des rochers.

Sachez que sur nos côtes Françaises, toutes les algues sont comestibles et non toxiques. En revanche il faut pouvoir trouver celles qui sont gustativement bonnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.