actualité

Détection précoce des oiseaux sauvages trouvés morts

Plusieurs oiseaux morts ont été trouvés sur la plage du veillon ces jours -ci. La grippe aviaire, infectieuse, cause probable des mortalités d’oiseaux sur nos côtes, est très contagieuse et causée par des virus Influenza de type A touchant, les oiseaux domestiques et sauvages ».
communiqué de presse de la préfecture de la Vendée du 1er Septembre dernier :
Détection précoce des oiseaux sauvages trouvés morts En dehors des réseaux de professionnels, des particuliers peuvent être amenés à découvrir des cadavres d’oiseaux sur la frange côtière ou dans les terres. Il est primordial de signaler toute découverte de cadavres d’oiseaux sauvages dont l’origine de la mortalité est inconnue. En effet, cette mortalité peut être le signe révélateur d’un cas d’influenza aviaire. Lorsqu’un particulier se retrouve devant un oiseau mort (un seul cadavre suffit s’il s’agit d’un anatidé -oies, canards, cygnes..-, d’un rallidé -foulques, râles..-, d’un échassier -limicoles, hérons, aigrettes..- ou d’un rapace) ou de plusieurs cadavres (pour les autres espèces, avec un chiffre indicatif de 3 oiseaux dans un rayon de 500 mètres), il doit immédiatement prendre contact avec sa mairie. Les services de la mairie recueilleront alors les coordonnées de la personne et l’adresse/le lieu où le ou les oiseaux morts ont été trouvés et prendront contact avec l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Afin d’éviter tout risque de propagation de la maladie, il ne faut surtout pas manipuler les cadavres.
Un comptage pourrait intéresser les sentinelles avec des photos des différentes espèces affectées. J’aurais alors besoin de votre autorisation d’utiliser ces photos… comme celles des physalies si possible pour un usage sur le site Sentinelle et dans un prochain estuaire info.

Un commentaire

  • Mignot Marie Christine

    J’ai vu hier sur la plage de la grande Conche à Royan 2 oiseaux type goélands morts, dont un encore chaud et pas du tout mouillé. Marée basse . Pas pris de photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.