Archives de l’auteur : Marine Genet

« Le littoral talmondais, une longue et passionnante histoire » de Jack Guichard

« Le littoral talmondais, une longue et passionnante histoire » de Jack Guichard.
 
Un guide pour découvrir le littoral Talmondais et son histoire, de la baie de Cayola à Saint-Vincent de Jard.
 
Vous y découvrirez :
– que les dinosaures hantaient jadis le Veillon,
– que les navires remontaient jusqu’au château de Talmont à l’époque de Richard Cœur de lion,
– que les moines ont modelé les paysages pour récolter l’or blanc,
– que pendant des siècles les populations locales ont vécu sur les conches et les pêcheries,
– que le littoral s’est considérablement modifié au gré des courants et des tempêtes…
 
En particulier vous comprendrez comment la dune du Veillon a été créée et s’est érodée ces dernières années.
 
Retrouvez ces ouvrages en vente notamment dans les locaux du G.a. Estuaire, rue de Louza, au Port de la Guittière

Atelier Sentinelles : Initiation à l’identification des plantes de la dune de la Guittière

Atelier Sentinelles du 6 juin 2017

Atelier Sentinelles « Initiation à l’identification des plantes de la dune de la Guittière »

La dune de la Guittière représente un espace naturel d’une surface de presque 13 ha, sur la commune de Talmont-Saint-Hilaire. Ce terrain appartient à la commune mais sa gestion a été déléguée au Groupe Associatif Estuaire depuis 2007, via la signature de la convention « Dune et biodiversité », sous la forme d’un projet quinquennal. Cette convention a été renouvelée en 2013 pour 5 années supplémentaires.

La diversification des milieux au sein de cette dune permet d’accueillir de nombreuses espèces végétales caractéristiques de ces milieux (sol sableux, sous-bois, bord de chenal …)

Lors de cette atelier, notre balade nous a amenée à nous arrêter sur certaines d’entre elles. Vous trouverez ci-dessous un document les résumant.

Si vous êtes intéressez par l’identification des plantes voici quelques liens :

Documents utiles :

CR Initiation botanique

Plaque d’argile à la plage du Veillon

« Bonjour, en me promenant sur la plage du Veillon dimanche à marée basse, je suis tombée sur cette plaque d’argile non loin de l’épi rocheux au bout de la dune. Est-ce une formation géologique ancienne ? »

  

Réponse : « Avant la disparition du cordon dunaire, le chenal s’écoulait à cet endroit et son courant était freiné par l’épis rocheux. L’eau chargée d’argile en suspension était ralentie et les particules d’argiles tombaient au fond, y déposant une couche de vase. C’est celle-ci qui se redécouvre aujourd’hui au hasard des mouvements du sable dans l’estuaire. »

Atelier Sentinelles : Découverte des hyménoptères de la dune de la Guittière

Atelier Sentinelles du 23 mai 2017

Atelier Sentinelles « Découverte des hyménoptères de la dune de la Guittière »

Certaines espèces d’hyménoptères et plus particulièrement les abeilles solitaires sont essentielles à la pollinisation des plantes cultivées (fruits, légumes). Ces dernières bien que responsables de 80% de la pollinisation à l’échelle mondiale sont en déclin pour de multiples raisons. Les abeilles solitaires font leur nid dans des galeries naturelles ou artificielles dans lesquelles elles amassent pollen et nectar pour nourrir les larves qu’elles pondent. Leurs mandibules impressionnantes (photo) sont utilisées pour saisir ou découper différents matériaux (feuilles par exemple) pour confectionner leurs nids.

Dans le cadre de la convention quinquennale « Dune et Biodiversité » le GAE mène une étude sur les abeilles solitaires de la dune de la Guittière.

Documents utiles :

CR Hyménoptères

Guide des abeilles

La fête des mares 2017

Dans le cadre de la « Fête des mares », organisée par la Société nationale de la protection de la nature, le Groupe Associatif Estuaire propose des animations gratuites sur le thème des libellules et de la mare ce samedi 10 juin 2017.

« Les Libellules et demoiselles carnassières de Talmont »

Laissez-vous surprendre et séduire… par les Libellules qui sont de redoutables prédateurs et des as de la voltige ! Accompagnés d’un spécialiste, partez à la découverte du monde de la mare.

Rejoignez-nous le 10 juin à 10h30 ou 16h00 à l’association Estuaire, Rue de Louza, 85440 Talmont-Saint-Hilaire. Réservation souhaitée au 02.51.20.74.85.

Vous remerciant par avance pour une éventuelle diffusion de l’information, nous nous tenons à votre disposition pour tout complément d’information.

Atelier Sentinelles : Présentation du programme CapOeRa de l’A.P.E.C.S.

Atelier Sentinelles du 24 avril 2017

Atelier Sentinelles : « Présentation du programme CapOeRa de l’A.P.E.C.S. »

Les raies sont des poissons de la famille des requins qui vivent sur les fonds marins proches de nos côtes. Leur mode de vie les rend très discret et les populations sont difficilement observables. Néanmoins il existe un indice de leur présence que l’on peut retrouvé sur nos plages : les capsules de leurs œufs. Ces capsules de kératine permettent le développement des bébés raies, Une fois la raie sortie, la capsule vient s’échouer sur les plages.

L’Association pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens a lancé une étude en 2008 qui consiste à suivre la présence des raies des côtes française à travers le recensement des échouages des capsules d’œufs de raies. 10 ans après la création du programme CapOeRa, l’heure est à l’analyse des données.

Documents utiles :

CR Raies

apecs_plaquette_capoera_2017_bd

Atelier Sentinelles : Réintroduction de l’escargot des haies dans la dune de la Guittière

Atelier Sentinelles du 7 avril 2017

« Réintroduction de l’escargot des haies dans la dune de la Guittière »

L’escargot des haies (aussi appelé des bois) est un escargot de taille moyenne pouvant être très coloré. Allant du jaune au rose il peut également être marqué de 0 à 5 rayures. On le retrouve dans les bois, les haies, les friches, les prairies et les dunes. A Talmont, il était présent dans la dune de la Guittière (tout comme au Veillon) mais les hivers rigoureux successifs ont eu raison de lui. En effet, lorsque la nourriture se fait rare en hiver, la grive musicienne (l’un des prédateurs principaux) raffole de notre escargot des haies.

Une action de réintroduction de l’escargot des haies dans la dune de la Guittière a été lancée. Une vingtaine d’escargots issue de la dune du Veillon ont été relâchés non loin de la piste cyclable.

Documents utiles :

CR Escargots

Atelier Sentinelles : Randonnée – découverte « De la baie de Cayola aux Viviers de la Mine »

Atelier Sentinelles du 27 mars 2017

« Randonnée – découverte de la baie de Cayola aux Viviers de la Mine »

La deuxième randonnée de l’année s’est déroulée entre la baie de Cayola et la plage des Viviers de la Mine. Le magnifique soleil nous a permit de profiter pleinement de la vue. Cette balade est très intéressante d’un point de vue géologique car nous rencontrons de nombreux schistes en feuillets comme les pages d’un livre gigantesque, témoin des mouvements géologiques passés.

La balade peut être commencée depuis la baie de Cayola (où à marée basse vous pourrez observer les pieux du port édifié par Richard Cœur de Lion) ou depuis le parking des Viviers de la Mine.

   

Retrouvez le circuit de balade commenté ci-dessous.

Circuit de découverte de la baie de Cayola aux Viviers de la mine

Coquilles de moules rejetées sur le rivage

« Bonjour,

J’ai trouvé des quantités de moules mortes rejetées sur le rivage au début du mois d’avril entre Jard-sur-Mer et Saint-Vincent-sur-Jard.

Auriez-vous une idée de la cause de ce phénomène ? Est-ce une pollution ou une maladie ? »

  

Réponse : « Aucune mortalité de moules n’a été constatée le mois dernier. Les coups de vents et tempêtes de cette hiver sont probablement la cause de leur arrivée sur la côte. Il s’agit vraisemblablement de moules mortes présentes sur les fonds marins depuis un certain temps et qui sont remontées sur le rivage suite aux tempêtes. »