• Actualités,  Ateliers des Sentinelles,  Littoral

    Sortie pêche à pied

    Bonjour les sentinelles,

    Mercredi 6 octobre le Groupe Associatif de l’Estuaire vous a proposé de venir à la découverte de la pêche à pied. Cette sortie a été pilotée par Didier Neault, une grand passionné par ce loisir et qu’il effectue dans une perspective de développement durable.

    Nous avons pu observer différentes espèces de crabes, d’algues …

    Ce fut un moment agréable rempli de découvertes avec un magnifique ciel bleu.

  • Ateliers des Sentinelles

    Atelier créatif de noël

    Atelier créatif de noël.

    Lors de cet atelier, l’objectif était de créer des décorations de noël avec des éléments de récupération et trouvables dans la nature. Tous les bénévoles présents ont donc pu laisser libre cours à leur créativité réalisant ainsi de superbes créations dans une ambiance de partage mais également conviviale.

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

     

     

  • Ateliers des Sentinelles

    Atelier cuisine avec les algues le 15/11

     

    Nous avons commencé cet atelier par une petite présentation des algues comestibles que l’on peut trouver sur nos côtes ainsi que leurs utilisations.

    Himanthalia elongata (Haricot de mer), Palmaria palmata (Dulce), Ulva lactuca (Laitue de mer)
    Porphyra ombilicalis (Nori), Saccharina latissima (Kombu) / ou autres laminaires, Undaria pinnatifida (Wakamé), Chondrus crispus (Le Pioka), Osmundea pinnatifida (Poivre de mer)

     

    Nous avons ensuite préparé les ingrédients pour les deux recettes suivantes : recette avec des algues

    Tout d’abord nous avons réalisé la recette du tartare avec les algues ramassées à la plage du Veillon la veille, à savoir :

    1. Osmundea pinnatifida (Poivre de mer)
    2. Porphyra ombilicalis (Nori)
    3. Ulva lactuca (Laitue de mer)

     

     

     

     

    Nous avons ensuite pu déguster notre succulent tartare avec un peu de beurre et de pain.

     

    Pour la deuxième recette, nous avons préparé une crème dessert à base de lait et de gélifiants extraits de l’algue Chondrus crispus (Goemond frisé ou Mousse d’Irlande) également ramassée la veille.

     

    Vous pouvez conserver les algues plusieurs jours au frais dans de l’eau de mer, plusieurs semaines au sel ou plusieurs mois en les faisant sécher au préalable, puis en les réhydratant ou les consommant telles quelles.

     

     

     

     

  • Ateliers des Sentinelles

    Atelier zéro déchet le 07/10

    Durant cet atelier, nous avons abordé ensemble le concept zéro déchet et ses intérêts :

    Economiques, écologiques, pour la santé, esthétiques.

    Chaque Français jette en moyenne 573 kg de déchets par an.

    34 % sont composté ou recyclés, 30 % incinérés, et 36% enfouis en décharge.
    L’incinération est polluante (atmosphère + résidus de métaux lourds concentrés)

    Les décharges sont souvent à ciel ouvert, permettent aux déchets de s’échapper dans la nature et génèrent du méthane et un jus toxique (lixiviat) qui s’infiltre dans le sol et les nappes phréatiques.

    Le recyclage quant à lui est énergivore et n’est pas infini : le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit !

    Enfin, on estime qu’un tiers de ce que l’on jette à la poubelle fini dans les océans, provoque de graves conséquences dans l’écosystème, et est un empoisonnement chronique pour les poissons qui finissent dans nos assiettes.

    Voici donc comment lutter contre ce problème :

    En adaptant sa consommation : acheter moins et mieux : (éthique et de bonne qualité, durable)

    En faisant ses courses en vrac, en prenant ses propre contenants, en achetant des produits locaux, sans emballages, sans plastique, ou avec des emballages recyclables.

    En choisissant les endroits où faire ses courses : préférer les fermes, amaps, marchés, biocoops, artisans locaux…

    En remplaçant certains objets du quotidien et en faisant sois même le plus possible :

    Lors de cet atelier, nous avons vu que nous pouvions remplacer presque tous les objets de notre quotient par des objets plus écologiques, et faire soit même nos produit ménagers et cosmétiques avec seulement quelques produits de bases :

    Nous avons également vu plusieurs recettes de produits faciles à faire sois même :

    un nettoyant sol, un nettoyant multi-surface, une crème à récurer, de la lessive, une éponge à vaisselle, un produit pour le lave vaisselle, du shampoing, du dentifrice, et du déodorant.

    Les bénévoles participants ont pu rentrer avec leurs petits pots de produits fabriqués lors de l’atelier pour les essayer chez eux.

  • Ateliers des Sentinelles

    Atelier pièges à Chenilles processionaires le 11/10

    Lors de cet atelier, nous nous sommes intéressés à l’espèce invasive que sont les Chenilles processionnaires du pin. En effet, ces chenilles, nommées d’après leur mode de déplacement en file indienne, se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins, provoquant un affaiblissement important des arbres. Ses poils urticants, sont à l’origine de brûlures et chez certaines personnes, d’allergies.

    La chenille est en fait la larve d’un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa. Lors de leur cycle de vie, elles formes des gros cocons blanc aux bouts des branches où elles passent l’hiver. Au printemps, elles descendent de l’arbre en procession dans le but de s’enterrer au pied de celui-ci et de se métamorphoser en papillon pour poursuivre ensuite son cycle de reproduction.

    Pour en savoir plus sur cette espèce vous pouvez vous rendre sur le site : https://chenilles-processionnaires.fr/chenille-processionnaire-du-pin.htm

    Ces chenilles ayant peu de prédateurs (ex: mésanges), en grande partie à cause de leurs poils urticant, il est assez difficile de lutter contres elles.

    Mais il existe quelques moyens de lutte écologique comme l’élagage des arbres ou le piégeage.

    Dans cette optique, nous avons appris aux bénévoles présents à fabriquer eux mêmes un piège à chenilles que nous avons ensuite posé dans les dunes de la Guittière particulièrement infectées.

    Ce système permet de bloquer les chenilles lors de leur descente de l’arbre pour les capturer dans un sac et ensuite les éliminer (en les brûlant).

    Si vous le souhaitez, nous pouvons vous envoyer gratuitement le protocole de fabrication, et/ou venir vous aider à installer le piège chez vous . Vous pouvez nous faire une demande au 02 51 20 74 85 ou à sentinelle@estuaire.net

  • Ateliers des Sentinelles,  Chemins

    Fabrication des pièges à chenille processionnaire

    Les chenilles processionnaires sont présentes dans l’estuaire du Payré et notamment dans la dune du Port de la Guittière, ce qui pose des problèmes sanitaires pour l’homme et les animaux. Les jeudi 18 et vendredi 19 octobre, les Sentinelles se sont retrouvées pour fabriquer des éco-pièges à chenille. Cet atelier nous a permis de réaliser en tout, 30 éco-pièges. Vous pouvez retrouver le protocole et le matériel utilisé en cliquant ici. Ce protocole peut être facilement adapté et modifié pour d’autres matériaux.

    Ayant déjà commencé à observer des processions de chenilles, nous avons décidé de poser une partie des pièges immédiatement. Nous en avons donc posé 10 dans les dunes du Port de la Guittière, sur les pins noirs infestés de nids.

     

    Merci à Jack Guichard pour les photos

    Ces pièges resteront en place jusqu’à fin avril 2019, lorsque les chenilles auront toutes migré vers le sol et se seront fait prendre au piège. Les sacs seront alors récupérés et les chenilles éliminées.

    Nous vous attendons le lundi 5 novembre à 14h30 pour poser 15 pièges supplémentaires dans les dunes.

     

    Si vous avez des questions concernant cet atelier, la fabrication des pièges ou les chenilles processionnaires, n’hésitez pas à nous contacter par mail à sentinelle@estuaire.net ou par téléphone au 02-51-20-74-85.

  • Ateliers des Sentinelles

    Sortie « Pêche à pied »

    Lundi 8 octobre, les Sentinelles sont allées à la découverte de la biodiversité de l’estran du Veillon… Et nous avons été servis !

    En effet, nous avons eu la chance de découvrir une grande variété d’espèces : étoile de mer commune, anémone fraise, oursin vert, étrille, crabe pierre, crabe à tête carrée et crabe verruqueux. Nous avons également pu observer un lièvre de mer en pleine ponte, mais aussi deux crustacés que la plupart d’entre nous n’avions jamais vus auparavant : macropode (photo de gauche) et pise à 4 dents (photo de droite).

          

    Après avoir regroupé plusieurs espèces, nous les avons identifiées ensemble. Cette visite s’est terminée sous un grand ciel bleu et tous les animaux ont été relâchés dans leur milieu naturel.

    Merci à Jack Guichard et Robert Barzic pour les photos.

  • Ateliers des Sentinelles

    Balade de Jack sur la pointe du Payré

    Une douzaine de personnes ont bravé la canicule ce lundi 6 aout avec Jack Guichard pour profiter des ombrages de la forêt et du point de vue sur le large depuis le sentier des douaniers. La balade s’est poursuivit au dessus de la falaise où ont été évoqués les problématique d’érosion et du recul de la falaise, mais aussi l’histoire géologique de cette frontière entre le massif armoricain et le bassin aquitain avec la célèbre discordance angulaire. Le chemin se continue sur un platelage en bois guidant les marcheurs et limitant les impacts de piétinement. L’arrivée à la pointe du Payré offre une vue large de l’entrée de l’estuaire et sur la dune du Veillon, mais aussi sur les grottes et leur exploitation passée.

     

  • Ateliers des Sentinelles,  Bois,  Dune,  Littoral

    Sortie « Découverte du Bois du Veillon »

    Ce Dimanche 29 Juillet, Jack Guichard à conduit une vingtaine de sentinelles de l’estuaire dans une découverte du bois du Veillon. Depuis la dune et son érosion par la mer, mais aussi sa migration au gré des vents vers la forêt et ses plantes qui la colonisent et la protègent… en passant par les chênes verts aux formes étranges où il a fait revivre la légende de la dame blanche… notre guide nous a entrainé à connaitre les plantes méditerranéennes qui peuplent les lisières de la forêt et les différents étages des plantes qui bordent le chenal.

    La visite s’est terminée par la découverte de la petite chapelle en ruine cachée dans la forêt et l’histoire de la fontaine face au chateau de l’Evaillon.

    Copyright, Johny Lenormand