Après les tempêtes, les échouages de mammifères marins se multiplient

Après les dauphins, des phoques arrivent sur nos côtes de vendée. Après le petit animal échoué mardi à Noirmoutier, un autre a été repéré jeudi à La Tranche-sur-Mer. Un jeune phoque échoué sur la plage des Générelles via @ouestfrance
C’est un phénomène fréquent en cette période de l’année. Après celui retrouvé à Noirmoutier, un petit phoque, sans blessure apparente, s’est échoué sur la plage des Générelles à La Tranche-sur-Mer, jeudi vers 16 h.
Sur place, les pompiers ont indiqué aux curieux de ne pas toucher l’animal, qui allait repartir tranquillement avec la marée après s’être reposé et avoir repris des forces.

Si vous repérez un échouage, signalez le immédiatement par mail à sentinelle@estuaire.net  ou au 02 51 20 74 85 qui annoncera l’évènement sur son site et préviendra immédiatement le CRMM. Vous pouvez aussi le signaler au CRMM au 05 46 44 99 10.

Prudence sur la côte début janvier

L’Office national des forêts appelle à la plus grande prudence ce week-end. Il déconseille fortement au public de se rendre dans les forêts et sur les plages du littoral

Alors que les tempêtes de décembre et janvier ont fragilisé le cordon dunaire, l’Office national des forêts (ONF) appelle  » à la plus grande prudence et déconseille fortement au public de se rendre dans les forêts et les plages du littoral « .

Pourquoi ? Parce qu’ « après les tempêtes, les falaises dunaires laissées par l’océan peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur créant de réels problèmes de sécurité pour les promeneurs. Les arbres instables en haut de la dune rendent dangereux les déplacements sur la plage car ils menacent de tomber ». L’ONF demande donc « à chacun d’être attentif à ces recommandations ».

en savoir plus

Un mirage double de l’Ile de Ré observé depuis le Veillon

Jack nous envoie cette photo prise lundi 21 aout 2017 à 19 heures depuis l’anse de la république près du Veillon

Autant il est classique de voir l’ile de Ré à l’horizon à l’approche de dépressions (donc annonciatrice de mauvais temps) à cause d’un phénomène type mirage simple comme dans les déserts, autant le phénomène observé à la fin de cette chaude journée d’été lundi soir est exceptionnel. En effet il s’agit d’un mirage double, appelé aussi « Fata Morgana ». Ce mirage fait apparaitre des formes étranges, type falaises ou colonnes de temples.

Son nom vient du XI ème siècle où il a donné naissance à des légendes d’apparitions étranges et fabuleuses. Il est produit par la réflexion de la lumière, ici de l’image de la côte de l’ile de Ré et du phare des baleines, sur des couches d’air de températures différentes. C’est le plus complexe des mirages, à cause de l’empilement de plusieurs couches d’air chaud et froid qui se superposent sans se mélanger, car le sol de l’ile s’échauffe beaucoup plus vite que l’eau de la mer.

Dauphin échoué sur la pointe du Payré

Lors de la randonnée découverte du 3 août dernier autour de la pointe du Payré les Sentinelles présentes ont pu observer un dauphin de 1,5 mètre de long échoué au niveau d’une crique littorale de la pointe du Payré.

L’état de décomposition et de dessèchement  avancé de l’animal suggère qu’il est mort et échoué depuis un long moment (quelques mois). On ne connait pas la cause de la mort mais il se peut qu’il fasse partie des dauphins échoués déjà observés par les Sentinelles coté Veillon en février dernier.

L’information a été transmise au CRMM (centre de recherche sur les mammifères marins) de La Rochelle. Le centre devrait venir le chercher (si les conditions le permettent) pour étudier les causes de sa mort.

Si vous repérez un échouage, signalez le immédiatement par mail à sentinelle@estuaire.net  ou au 02 51 20 74 85 qui annoncera l’évènement sur son site et préviendra immédiatement le CRMM. Vous pouvez aussi le signaler au CRMM au 05 46 44 99 10.

Randonnée Découverte de la pointe du Payré

    

Vous étiez 75 à découvrir la côte littoral de la pointe du Payré ! Merci à vous pour ce record d’affluence qui conclut de la plus belle des manières les animations de juillet.

Je vous donne rendez-vous jeudi prochain pour le début du deuxième cycle des « randonnées découvertes » avec la découverte des alentours du bois du Veillon.

Merci à vous et à la semaine prochaine.

L’enracinement du Pin maritime

Les Sentinelles présentes lors de la randonnée autour du bois du Veillon ont pu observer les restes de Pins maritimes coté nord de l’estuaire du Payré.

Les tempêtes successives couplées aux grandes marées ont eu raison de ces arbres qui désormais laissent apparaitre leur système racinaire. Leur enracinement d’abord plongeant puis traçant couvre un large volume de sable et donc maintient les dunes. C’est notamment pour cette raison que le Pin maritime fut largement planté dans les Landes de Gascogne au XIX ème siècle.

Cet arbre témoigne également du fait que la dune, à ce niveau de l’estuaire, a reculé d’une dizaine de mètres en quelques années.