Archives de catégorie : Littoral

L’Oeillet des dunes, la perle rare du littoral

Oeillet des dunes – Dianthus gallicus. Merci à Johny Lenormand pour sa magnifique photo

En vous promenant dans les dunes du port ou sur le littoral Talmondais, vous remarquerez en ce moment une jolie petite fleur rose, il s’agit de l’Oeillet des dunes, Dianthus gallicus en latin. Rassurez-vous, vous avez encore le temps pour l’observer, elle peut rester en fleur jusque début septembre.

Approchez-vous et profitez de son parfum agréable, mais attention, ne la touchez qu’avec les yeux car cette petite plante est protégée au niveau national, il est donc interdit de la cueillir.

En effet, elle est endémique (uniquement présente) sur les côtes atlantiques françaises. Malgré le fait qu’elle soit encore assez présente sur le littoral, elle est victime de la dégradation des habitats dunaires et de son succès par la cueillette abusive.

 

Avec le printemps, le gazon d’olympe fleurit les falaises de Cayola

Avec le printemps, être sentinelle de l’estuaire, consiste aussi à signaler la floraison de jolies plantes de la côte. En ce moment  les falaises de Cayola, côté corps de garde, sont couvertes de gazon d’olympe en fleur. Son nom scientifique est Armérie maritime (Armeria maritima). Elle est aussi appelée oeillet marin. C’est une plante en coussinet avec de jolies fleurs en boules roses, et avec de fines feuilles allongées qui forment un tapis comme du gazon en haut de la falaise. Son nom vient du celte ar mor, au bord de mer. Ces falaises sont régulièrement aspergées par les embruns, soumises aux vents violents. Aussi les plantes doivent supporter des concentrations de sel considérables, résister à la fois aux tempêtes d’hiver et à la sécheresse de l’été, d’où leurs petites feuilles épaisses et la forme en boule que prennent les plantes pour réduire la surface des feuilles exposée aux vents.

Échouage de dauphin à Saint-Vincent Sur Jard

Mercredi 4 avril, Christian, une sentinelle, nous a signalé un cadavre de dauphin échoué sur la plage face à la Maison Clémenceau. PELAGIS a été prévenu et a identifié l’animal (qui n’avait plus de tête..). Les services municipaux de Saint-Vincent sur Jard ont également été prévenu pour venir récupérer le cadavre.

Cadavre du dauphin retrouvé mercredi 4 avril. © C.Cauvin

Triste découverte sur la plage des grottes pointe du Payré

Ce dimanche, nous avons fait une bien triste découverte sur la plage des grottes après la pointe du Payré : deux Dauphins communs échoués et un Fou de Bassan.

L’observatoire PELAGIS a été contacté par nos soins, les deux dauphins avaient déjà été signalés mais l’accès aux cadavres étant trop compliqué pour les services municipaux, ils resteront sur place (un des deux a sans doute été enterré mais la marée l’avait déjà mis à découvert). En effet, les deux individus, au vu de leur état de décomposition, sont présents sur la plage depuis déjà un certain temps.

Un des deux dauphins échoué sur la plage des grottes.    

Deuxième dauphin échoué, à moitié désensablé.

Le fou de bassan quant à lui ne devait pas être échoué depuis longtemps. L’oiseau n’était pas bagué, par contre une de ses ailes était malheureusement prise dans un filet, cause possible de sa mort?

Fou de bassan échoué, avec son aile gauche prise dans un filet.

 

Sortie du 23 mars, Découverte de Jard à Saint Vincent

Atelier Sentinelles du 23 mars 2018

Vendredi 23 mars, une vingtaine de Sentinelles se sont rejoints au parking de la maison Clémenceau à Saint-Vincent Sur Jard afin de découvrir les trésors que la côte nous réserve.

Après un retour historique devant la maison Clémenceau, les sentinelles ont pu chercher, telle une chasse au trésor, puis observer, avec grand intérêt, appuyé par les commentaires de Jack Guichard, les fossiles dissimulés dans les roches.

 

Retour sur l’histoire devant la maison Clémenceau          © J.Lenormand

Les sentinelles, captivés par les explications de Jack
© J.Lenormand

  Fossiles d’Ammonites © R.Barzic

Morceau de rostre de Belemnite © J.Lenormand

 

Tout en se promenant, et en liant l’utile à l’agréable, nous en avons également profité pour ramasser les déchets qui se trouvaient sur notre chemin!

 

Nettoyage de la plage du Veillon avec Airbus Saint Nazaire

Vendredi 23 mars 2018, lors de leur séminaire aux Jardins de l’Atlantique, prêt de 200 cadres du groupe Airbus Saint-Nazaire ont participé à une action caritative.

La moitié d’entre eux sont restés aux Jardins de l’Atlantique afin de réaliser une action avec Les Restos Du Coeur, tandis que l’autre moitié nous a suivi sur la plage du Veillon, avec l’association Les Mains Dans Le Sable, afin d’effectuer un nettoyage de plage, de la dune du Veillon à la plage de la République.

Malgré la pluie, les participants n’ont pas perdu de leur motivation et se sont attaqués aux déchets de la plage!

Cette matinée a été l’occasion, non seulement de nettoyer la plage des déchets rejetés par la rivière et par la mer, mais également de faire prendre conscience de la responsabilité de tout citoyen sur le rejet de ces déchets, et de sensibiliser sur notre mode de consommation, afin d’agir à la source du problème, c’est à dire réduire le nombre de déchets que nous produisons.

Au bout d’une heure de ramassage, c’est pas moins de 170 kg de déchets qui ont été ramassés par les participants!

Nous les remercions pour leur motivation et leur action positive pour la biodiversité!

Échouage en masse de dauphins sur la côte vendéenne depuis le début de l’année

Vous en avez sans doute déjà entendu parlé durant ces derniers jours, ailleurs que par les « Sentinelles de l’Estuaire ». Depuis le début de l’année, un nombre très important de dauphins, en majorité des Dauphins communs, se sont échoués sur nos côtes. Vous le savez maintenant, en cas de découverte d’un animal échoué, qu’il faut immédiatement contacter l’Observatoire PELAGIS, qui font divers études sur les mammifères marins, dont sur les causes de ces nombreux échouages.

Femelle gestante de Dauphin commun échouée sur la plage des Goffineaux, avec des traces de prises dans un engin de pêche (trou d’usage d’une gaffe et queue coupée sans doute pour dégager l’animal du filet).

Sur l’année 2017, c’est plus de 800 dauphins qui s’étaient échoués sur la façade Atlantique française, dont plus de 60% sur les départements de la Vendée et de la Charente-Maritime. (Observatoire PELAGIS, 2017). Or, toujours d’après PELAGIS, dans 90% des cas, les animaux montraient des traces caractéristiques de captures dans des filets de pêche.

Ce phénomène n’est pas anodin puisqu’il correspond à plus de 30 fois au niveau normal d’échouages sur les côtes françaises.

Il est donc important de chercher et surtout de trouver des solutions, en concertation avec les pêcheurs. Il ne s’agit pas non plus de pointer du doigt tout un métier, mais plutôt des techniques de pêche, qui doivent à terme s’inscrire dans la philosophie actuelle de gestion durable des écosystèmes marins et de leurs resources.

Voici différents liens, d’ou sont tirés nos informations, si vous voulez en savoir plus sur le sujet.                                                        * Pêche au bar et échouages de dauphins en Charente et Vendée                                                        * Lien Sea Shepherd

Autres sources : L’œillet des dunes de Ré Nature Environnement

Document « Opération sentinelle » et planning en ligne

Bonjour à tous!

Vous trouverez dans l’onglet « DOCS », et ci-dessous, le document de présentation du projet d’observation régulière du littoral que je vous ai présenté le Lundi 12 mars.

Présentation « Opération Sentinelles »

Merci encore à tous pour votre intérêt et votre engagement au sein de ce projet!

Voici le lien pour le planning des observations : Ici