• Actualités,  Déchets marins

    Ramassage de déchets

    Bonjour les sentinelles !

    Jeudi 16 Septembre, le Groupe Associatif de l’Estuaire a effectué un ramassage de déchets à la plage le long de la forêt du Veillon, avec un groupe de 15 personnes qui faisaient une journée de citoyenneté.

    En plus du nettoyage de la plage, Jack Guichard a expliqué au groupe les dangers du plastique qui se retrouve dans l’océan, ainsi que la formation des dunes.

    Nous avons ramassé 30 litres de déchets, majoritairement du microplastique (tâche très minutieuse), des mégots de cigarettes et des cordes et filets de pêche.

     

    Le plastique est un matériau très résistant qui ne disparaît jamais complétement mais se réduit. Au contact de l’eau et sous l’effet des rayons UV, les déchets se décomposent en microparticules de plastiques : les « microplastiques » sont des particules solides de matière plastique (généralement inférieures à 5 mm) qui sont donc facilement ingérées par les animaux.

    L’ensemble des espèces vivantes, des plus petites comme le zooplancton, aux plus grandes comme les baleines, peuvent les ingérer. Plus les particules plastiques sont petites, plus elles sont dangereuses : et pourtant, ceux qu’on appelle aujourd’hui les « microplastiques » sont largement utilisés en cosmétique (présents en tant que granulés ou agent liant, plus particulièrement dans les gommages, les dentifrices, les gels douche, les produits de maquillage…). En dehors des microplastiques utilisés par l’industrie cosmétique, il en existe un second type, formé par la désintégration des montagnes de déchets qui polluent la mer. Les processus d’altération dus aux vagues et au soleil, peuvent ainsi « briser » de grands morceaux de plastique.

    Les contaminants relâchés dans l’environnement par les humains, comme les microplastiques, les pesticides ou les métaux lourds, s’accumulent dans les écosystèmes et nuisent à la santé des organismes vivants dans ce milieu. Ces substances toxiques sont absorbées par les organismes et s’accumulent dans les tissus musculaires. On appelle cela la « bioaccumulation ».

  • Déchets marins,  Littoral,  Observation des sentinelles,  plage du Veillon

    Observation Sentinelle sur la plage du Veillon

    Pour continuer avec les déchets marins, voici une observation sur la plage du Veillon hier matin (jeudi 4 février 2020) à 8h30.

    Comme vous pouvez le constater, les déchets échoués sur la plage ne datent pas d’hier (vieille bouteille en plastique et vieux bidon d’huile certainement) et sont donc dans l’environnement depuis de nombreuses années …

    Ils ont bien évidemment été retirés et déposés dans le bac à marée installé à l’entrée de la plage.

  • Déchets marins

    Ramassage de déchets sur la rive sud de l’estuaire du Payré

    Voici quelques photos du ramassage de déchets que nous avons effectué le 11 janvier au matin. Il faisait beau mais très froid, vous pouvez le constater par la couleur de la plage ❄
    Lors de ce ramassage nous avons collecté environ 600 items différents sur 100m de plage. On retrouve en majorité des cordages et des fragments de plastiques mais aussi des déchets plus imposants (morceaux de palettes, ferrailles…).
    On espère que les conditions sanitaires vont s’améliorer rapidement pour qu’on puisse tous se retrouver pour effectuer ces ramassages notamment 🙂
    Crédit photos : Johny Lenormand / Blog le talmondais

         

     

  • Déchets marins

    Ramassage de déchets sur 100 mètres de plage

    Un ramassage de déchets a été organisé avec les sentinelles de l’Estuaire le mardi 22 septembre après-midi. C’est plus de 2000 items qui ont été ramassés dont 276 mégots de cigarettes, plus de 400 cordages et énormément de fragments de plastiques … et cela sur seulement 100 mètres de plage !

    Il faut savoir que la plupart des déchets marins proviennent du continent, la lutte contre les plastiques en mer se joue donc principalement sur terre. Une prise de conscience globale commence à se mettre en marche mais le chemin est encore (très) long pour espérer avoir des plages et des océans sans plastiques.

    Repenser notre société de consommation basée sur la production de plastique et prendre des mesures pour changer cela semble indispensable de nos jours.

    L’environnement est l’affaire de tous !

  • Déchets marins,  Littoral,  Observation des sentinelles

    De l’intérêt des nettoyages de côte avant les tempêtes

    Contrairement à ce que l’on pense souvent, si les tempêtes apportent leur lot de gros déchets sur nos côtes, elles ont aussi un rôle plus insidieux et souvent méconnu en brisant sur les galets et les rochers tous les déchets déjà présents, réduisant les plus nombreux en micro plastiques extrêmement nocifs pour la faune marine et très difficilement récupérables, comme le montre cette photo prise en baie de Cayola par une de nos sentinelles après les dernières tempêtes. Aussi l’association va programmer un ramassage de déchets avant les prochaines grandes marées.

  • Déchets marins

    Ramassage de déchets sur la plage des Grottes le 07/10

    Lundi dernier, Nous avons marché vers la plage des Grottes située après la pointe du Payré à jard sur mer.

    Cette Magnifique plage est assez sauvage grâce à son accès « difficile » (30 minutes de marche). Mais étant très exposée aux courants marins, après les grandes marrées, beaucoup de déchets viennent s’échouer sur celle-ci.

     

     

    Avec un petit groupe de bénévoles, nous avons longé la plage pour ramasser tous les déchets que nous voyons.

    Nous avons, au total, rempli 6 sacs de courses avec principalement des restes de filets de pêche. Nous avons aussi ramassé beaucoup de polystyrène, qui avec sa légèreté s’était propagé plus loin dans la dune et était resté coincé dans les herbes et les oyats. Enfin, des bouteilles plastiques, toutes sortes d’emballages et deux poches à huîtres ont également été trouvés.

    A savoir que le plastique est le déchet avec la plus longue durée de vie (De 100 à 1 000 ans pour se décomposer). De plus, celui-ci n’est pas recyclable à l’infini, quand il est recyclable. C’est pour ces raisons qu’il faut, dans la mesure du possible, l’éviter : en particulier les plastique à usage unique (emballages alimentaires, couverts jetables, …), et préférer des emballages en verre, carton, ou au mieux acheter en vrac.

    Merci à tous d’avoir participé à diminuer la pollution de nos océans et à rendre sa beauté à notre paysage.

     

  • Déchets marins,  Littoral

    Un nettoyage réussi au port Bourgenay avec Les Mains dans le Sable

    L’association Les Mains dans le Sable était au Port Bourgenay de Talmont, samedi 18, pour leur nettoyage mensuel. Ci-dessous, le bilan diffusé par l’association, que vous pouvez retrouver sur leur page facebook.

    « De Port Bourgenay à la Mine : 1.4 kilomètre de côte nettoyée à Talmont-Saint-Hilaire en un peu plus de deux heures par 49 bénévoles !
    Et un très gros travail accompli : 156 kgs de déchets amassés ! Sans compter les plus encombrants. Tous d’origines très variées cette fois-ci : du matériel de pêche, de navigation, beaucoup de bouteilles et flacons.
    Le type de déchets se vérifie en comparant avec le mois dernier : un poids moins important mais un volume énorme.

    Les Initiatives Océanes étaient l’occasion d’inviter et d’accueillir tout particulièrement :

    Eiffage Construction, dont les déchets du chantier ont été ramassés par les participants du mois dernier. Une invitation a été transmise, reçue, aucun salarié ne s’est présenté. La prochaine fois peut-être.

    – Jack, vice-président des Sentinelles de l’Estuaire, est passé nous inviter à signaler nos observations du milieu naturel.
    http://www.sentinelledelestuaire.fr

    – Yvonne nous a parlé du Repair Café de Talmont-Saint-Hilaire. http://www.talmont-saint-hilaire.fr/module-Contenus-viewpub…

    – Lucien de Ekoverde a présenté ses produits conçus à base de matières naturelles destinées à remplacer l’usage du plastique et a pu répondre à des questions très pertinentes.

    – Et enfin, un grand merci à Damien de Biocoop des Olonnes qui a offert le goûter à l’arrivée. Bio et en faisant la promotion de la vente en vrac afin que chacun puisse réduire le recours aux emballages. http://biocoopdesolonnes.fr

    Bravo à tous les participants !
    Le mois prochain nous serons sans doute à Jard-Sur-Mer, Pays De La Loire, France, sur une « vraie » plage plus facile d’accès. N’hésitez pas à faire connaître vos suggestions pour d’autres endroits qui nécessiteraient une intervention. »