• Littoral

    Sortie pêche à pied et découverte de l’estran du 02/10

    Nous avons commencé notre sortie par un petit cour de biologie et zoologie marine pour présenter l’estran, son écologie et les principaux groupes d’animaux que l’on peut y trouver.

    Nous sommes ensuite aller sur l’estran à la recherche des animaux qui l’habitent.

    (Vidéo réalisée par Johnny Lenormand)

    A la fin de notre pêche, nous avons mis en commun notre récolte. Puis nous avons identifié et observé les différents animaux trouvé ainsi que leur particularités.

  • Littoral

    Sortie sur les traces des dinosaures du 03 Septembre

    Ce mardi, nous sommes allés en petit groupe marcher sur l’estran à marrée basse à la recherche des traces des dinosaures !

    Effectivement, nous pouvons observer sur les rochers émergeant les empreintes de différentes espèces de dinosaures qui vivaient là il y a 200 millions d’année. A l’époque cet endroit était un grand estuaire à la limite de la chaîne hercynienne au nord et de la mer du basin aquitain au sud . Ces empreintes ont étés jadis recouvertes et conservées par une couche de vase qui s’est solidifiée puis à fini par se décoller avec le temps pour découvrir les traces de pas de ces anciens animaux. Les plus grosses, moins érodées par la mer, restent encore bien visibles, et nous pouvons même voir parfois un enchaînement de pas.

    Jack Guichard nous a alors présenté le contexte géologique de cette époque, les différentes espèces de dinosaures qui ont laissé ces traces (du plus petit au plus grand), ce qu’elles peuvent nous apprendre sur le mode de vie de ses animaux, et le procédé de leur formation.

    Nous avons également longuement parlé de la géologie qui nous entoure ce qu’elle nous apprend sur notre environnement, et sur notre société.

  • Littoral

    Sortie découverte de la baie de Cayola du 23/08

    Nous avons commencé notre promenade avec le point de vue sur la baie de Cayola dont l’origine du nom à l’époque venait surement d’  « il y a des cailloux là « . Nous pouvons y observer l’une des plus grande dune de galet de France.

    Entre ces galets, sont encore présents des madriers datant de l’an 1000, l’époque viking. En effet, ces restes de bois ressemblent tout à fait aux fondations d’un ancien port viking qui aurait été installé ici pour son accessibilité même à marré basse. Les galets étant plus stables que le sable cela permettait d’y construire des aménagements et de faire rouler la coque des bateaux sur la pente pour accoster et repartir plus rapidement.

    Ce port aurait ensuite été repris par Richard cœur de Lion pour son usage personnel. Ce qui lui évitait d’amarrer au port de du seigneur de Talmont avec qui les relations étaient tendue.

    Nous avons ensuite continué la marche sur le sentier littoral où nous avons pour observer plusieurs plantes côtières particulièrement bien adaptées à leur environnement entre autre :

    • L’immortelle safran
    • l’arroche de mer
    • la criste marrine

    Enfin, nous avons également pu observer les différentes roches qui compose la côte dont les gneiss et micaschistes dont on peut voir les couches inclinées sur la photo ci dessous qui témoignent de la géologie montagneuse de l’époque du massif armoricain.

     

  • Chemins,  Littoral

    Sortie à la pointe du Payré du 12/08

    Nous avons tout d’abord commencé notre balade à travers le bois, où nous avons pu observer les deux principales espèces qui le compose:

    Le chêne vert dont vous pouvez observer le polymorphisme des feuilles sur la photo de gauche.(piquantes quand l’arbre manque d’eau et lisse dans le cas contraire)

    Le pin maritime dont on exploitait autrefois la résine (pour faire de l’essence de Térébenthine entre autre ) comme le montre la saignée sur la photo de droite.

    Nous avons ensuite continué la marche le long de la côte et de sa falaise sur le chemin des douaniers. Nous en avons profité pour admirer le magnifique paysage.


    Nous y avons croisé deux plantes typiques de la côte : L’immortelle safran (à l’odeur de curry) et la Criste marine qui peut pousser dans les rochers et résister aux rudes conditions qu’offre la falaise de bord de mer.

     

     

    Nous avons également pu observer les caractéristiques géologiques très particulières de cet endroit qui témoigne de la limite entre le massif armoricain et le bassin aquitain.

     

    Enfin, nous avons terminé notre promenade sur la magnifique plage des grottes (anciennes carrières de pierres) qui offre une belle vue sur l’estuaire et la plage du Veillon juste en face.

     

  • Littoral,  plage du Veillon

    Sortie sur les traces des dinosaures du 05 Août

    Ce lundi, nous sommes allés avec un beau groupe personnes marcher sur l’estran à marrée basse à la recherche des traces des dinosaures !

    Effectivement, nous pouvons y trouver les empreintes de différentes espèces de dinosaures du plus grand au plus petit. Ces empreintes ont étés jadis recouvertes et conservées par une couche de vase qui s’est solidifiée puis à fini par se décoller avec le temps pour découvrir les traces de pas de ces anciens animaux. Les plus grosses restent encore bien visibles, mais chaque année, la mer érode un peu plus les traces et les recouvre parfois avec des gravats.

    Jack Guichard nous a alors présenté le contexte géologique de cette époque, les différentes espèces de dinosaures qui ont laissé ces traces, le procédé de leur formation, et ce qu’elles peuvent nous apprendre sur le mode de vie de ses animaux.

    Si vous voulez en apprendre plus sur le sujet, vous pouvez regarder nos vidéos sur ce thème :

    Quand les dinosaures hantaient la plage du Veillon
    Quand les dinosaures hantaient la plage du Veillon, épisode 2

  • Chemins,  Littoral

    Balade de Bourgenay à la mine du 8 Juillet

    Au début de notre promenade, le long de la côte, nous avons pu nous arrêter au niveau du point de vue pour admirer le paysage :

    Au Sud, l’on peut parfois apercevoir l’île de ré, du côté Nord, sur la photo, on observe ces rochers inclinés de micaschistes témoins des forces géologiques qui ont façonnées la région.

    Après un passage un peu escarpé, les plus téméraires d’entre nous sont descendus près du rivage pour observer l’entrée de l’ancienne mine de galène argentifère appelée mine des sarts. Ce nom réfère au goëmon qui s’y engouffrait régulièrement. La galerie qui s’étendait jadis jusqu’à une cinquantaine de mètres est maintenant en partie bouchée par les éboulements.

    Sur le retour, nous sommes passés par le sous-bois de pins et de chênes vert pour nous protéger un peu de la chaleur, mais également pour observer les restes des fondations des bâtiments de la mine.

    Jack Guichard nous à alors raconté l’histoire de cette dernière, et la façon dont à l’époque on y extrayait l’argent et le plomb.

    Merci à Nelly Henault ,Martine Gobillot et Laura Debliqui pour ces belles photos

  • Dune,  Littoral

    Les fleurs à l’honneur au mois d’avril

    C’est sur une thématique très printanière que se sont déroulées les dernières sorties du mois d’avril. En effet ce mois ci les fleurs étaient à l’honneur.

    Ameria maritima, Plumbaginaceae © Johny Lenormand

    Vendredi 19 avril Jack Guichard et Johny Lenormand nous emmenaient sur les falaises de la baie de Cayola découvrir sa végétation et surtout la photographier.

    © Estuaire
    Rumex acetosella, Polygonaceae © Johny Lenormand
    Oxalis articulata, Oxalidaceae© Johny Lenormand

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vendredi 29 c’est avec moi que les sentinelles se sont baladées dans les dunes du port de la Guittière pour s’initier à la botanique.

    © Elodie Paillocher
    Ephedra distachya, Ephedraceae © Elodie Paillocher
    Muscari comosum, Asparagaceae © Elodie Paillocher

     

     

     

    Cynoglossum officinale, Boraginaceae © Elodie Paillocher