Archives de catégorie : Campagne

Nous avons besoin de vous!

Dans le cadre d’un appel à projet du ministère de la transition écologique, notre projet a été retenu! Afin d’aller plus loin et que notre projet soit retenu pour le financement, nous avons besoin de vos votes. Alors allez voter pour ce joli projet en cliquant ici.

Vous vous êtes toujours demandé ce qu’il se passait dans votre jardin en votre absence? Qui y habitait? Ce qu’ils y faisaient? Si nous réussissons à faire financer le projet vous aurez l’occasion de découvrir la vie secrete de votre jardin!

En effet, si notre projet se réalise, nous équiperons 1000 jardins Vendéens de pièges photos, à tour de rôle, afin d’y observer la biodiversité insoupçonnée qui s’y trouve de jour, comme de nuit!

En effet, le but étant de faire prendre conscience à chacun que le jardin est un espace partagé avec la biodiversité, et qu’il est possible et indispensable de faire évoluer les pratiques afin de favoriser celles-ci.

Ce projet s’inscrit dans le programme « Vendée participative » du GAE, qui a déjà touché presque 1% des familles vendéennes en 2017, et qui compte bien continuer dans cette dynamique !

Merci pour votre soutien et n’hésitez pas à partager ce projet autour de vous, plus vous partagez, meilleures seront nos chances de gagner !

 

Une plante peu connue chez nous…

parentuciella1parentucellia2Un adhérent du GAE, vient de nous contacter. Il a rencontré et photographié une plante qu’il ne connaissait pas, nous demandant de l’aider à l’identifier sur photo si possible.

 

Réponse de nos botanistes : il s’agit Parentucellia viscosa. Plante assez peu courante localement. Stations identifiées pour l’instant jusqu’ici : prairies humides de Saint Nicolas (Jard sur Mer), bordure des marais dans la plaine (Talmont/Jard) et vu une fois sur un bord de route à côté du village des Eaux (Talmont).parentuciella3

 

Comme lui, que vous soyez ou non adhérent, si vous souhaitez connaître une plante ou un insecte, un animal terrestre ou marin… ou toute autre « surprise » alors n’hésitez pas à nous interroger.

Grenouilles protégées…?

Un riverain nous informe :  « Un pêcheur de grenouilles est encore à pêcher sur une mare communale (prolongement de la rue St Henri Dorie au Port de la Guittière (85440 Talmont St Hilaire), je croyais que les grenouilles étaient des espèces protégées?
Ces actions de pêche avec de grande quantité de grenouilles capturées se poursuivent presque quotidiennement sur d’autres mares des environs du port et de la Guittière. »

Information transmise par Estuaire à la mairie de Talmont et à la fédération de pêche 85. réponse de l’ONEMA (Office national de l’eau et des milieux aquatiques), Service départemental de la Vendée :
« Vous nous questionnez au sujet de pêche de grenouilles dans des mares dans les environs de Talmont-Saint-Hilaire.
Si les mares, comme c’est souvent le cas, sont déconnectées du réseau hydrographique, les dispositions du Code de l’Environnement ne s’y appliquent pas. La pêche des grenouilles rousses et vertes (cas le plus probables sur la commune de Talmont) peut donc s’exercer en tout temps et sans carte de pêche. Les dates d’ouvertures ne s’appliquent que dans les réseaux de marais et cours d’eau considérés comme eaux libres. »

Il faut néanmoins se méfier qu’il s’agisse bien de grenouilles vertes car d’autres espèces de grenouilles peuvent être protéger et donc non pêchables.