Archives de catégorie : Bois

Repérage des plantes invasives dans les dunes de la Guittière

Le lundi 26 novembre 2018, les Sentinelles sont allées repérer les principales plantes invasives dans les dunes de la Guittière avec l’aide de Philippe Levé. Une première session théorique avait été organisée le 25 mai 2018 pour nous présenter la flore de Vendée que nous pouvons rencontrer autour de nous. Cette session a pu être mise en pratique lundi dernier, en repérant les principales plantes invasives directement sur le terrain.

Philippe Levé, saunier dans les marais de la Guittière, est un très bon botaniste qui effectue des relevés de plantes invasives sur le territoire. Il nous a présenté les plantes concernées encore visibles à cette saison, lors d’une randonnée dans les dunes, sous un grand ciel bleu !

  

Repérage des plantes invasives avec Philippe Levé (gauche) ; Yucca superbe (droite) ©Johny Lenormand

  

Griffe de sorcière (gauche) ©Sophie Sarton du Jonchay ; Séneçon en arbre (droite) ©Johny Lenormand

 

Vous pouvez également participer à l’inventaire de ces plantes invasives et ainsi aider à les recenser en remplissant le formulaire ci-joint. Une fois rempli, merci de le renvoyer par mail à Philippe Levé (l’adresse mail indiquée dans le document) ; vous pouvez aussi joindre des photos.

Afin de vous aider dans vos identifications, des fiches par plante invasive (parmi les plus courantes sur le territoire) sont mises en ligne dans la rubrique documents.

Voici les 4 plantes principales avérées :

  • Baccharis hamilifolia, appelé plus communément le Séneçon en arbre
  • Cortaderia selloana, ou l’Herbe de la Pampa
  • Robinia pseudoacacia, ou le Robinier faux-acacia
  • Ludwigia peploides, la Jussie rampante, la seule espèce invasive interdite à la vente en France.

Et les 3 potentielles, dont il faut faire attention à la dissémination :

 

Vous pouvez également nous faire part de votre « découverte » en nous envoyant des informations et des photos par mail à sentinelle@estuaire.net. Nous pourrons ainsi proposer des opérations « coup de poing » d’arrachage sur certaines zones.

Merci par avance pour votre participation !

Fabrication des pièges à chenille processionnaire

Les chenilles processionnaires sont présentes dans l’estuaire du Payré et notamment dans la dune du Port de la Guittière, ce qui pose des problèmes sanitaires pour l’homme et les animaux. Les jeudi 18 et vendredi 19 octobre, 8 Sentinelles se sont retrouvées pour fabriquer des éco-pièges à chenille. Cet atelier nous a permis de réaliser en tout, un trentaine d’éco-pièges. Ayant déjà commencé à observer des processions, nous avons décidé de poser une partie des pièges immédiatement. Nous en avons donc posé 10 dans les dunes du Port de la Guittière le long de la piste cyclable, sur les pins noirs infestés de nids. Sur ces pièges, nous avons observé un bon taux de réussite, avec 50% des pièges comportant déjà un grand nombre de chenilles au bout de 15 jours. 20 pièges supplémentaires ont été posé dans les dunes, les lundi 5 et mardi 6 novembre.

Pose des pièges avec les Sentinelles © Jack Guichard

Les chenilles processionnaires prises au piège © Robert Barzic

Ces pièges resteront en place jusqu’à fin avril 2019, lorsque les chenilles auront toutes migré vers le sol et se seront fait prendre au piège. Les sacs seront alors récupérés et les chenilles éliminées.

 

Si vous avez des questions concernant cet atelier, la fabrication des pièges ou les chenilles processionnaires, n’hésitez pas à nous contacter par mail à sentinelle@estuaire.net ou par téléphone au 02-51-20-74-85.

Sortie « Découverte du Bois du Veillon »

Ce Dimanche 29 Juillet, Jack Guichard à conduit une vingtaine de sentinelles de l’estuaire dans une découverte du bois du Veillon. Depuis la dune et son érosion par la mer, mais aussi sa migration au gré des vents vers la forêt et ses plantes qui la colonisent et la protègent… en passant par les chênes verts aux formes étranges où il a fait revivre la légende de la dame blanche… notre guide nous a entrainé à connaitre les plantes méditerranéennes qui peuplent les lisières de la forêt et les différents étages des plantes qui bordent le chenal.

La visite s’est terminée par la découverte de la petite chapelle en ruine cachée dans la forêt et l’histoire de la fontaine face au chateau de l’Evaillon.

Copyright, Johny Lenormand

Conférence du 25 mai 2018, découverte des plantes invasives de Vendée

Vendredi dernier, Philippe Levé nous a présenté les différentes plantes invasives de Vendée, à la Salorge de la Guittière.

Les Sentinelles, passionnées par les explications de Philippe Levé.

Philippe Levé, saulnier dans les marais de la Guittière mais également très bon botaniste, effectue des relevés de plantes invasives sur le territoire. Il nous a donc présenté les différentes plantes que nous pouvons rencontrer autour de nous, voire dans notre jardin (car pour la plupart d’entre elles, elles s’en s’ont échappées), qu’elles soient invasives avérées, potentielles ou à surveiller.

En voici les 4 principales (avérées), dont il faut faire attention à la dissémination :

  • Le Baccharis hamilifolia, appelé plus communément le Sénéçon en arbre.
  • Cortaderia selloana, ou l’Herbe de la Pampa.
  • Ludwigia peploides, la Jussie rampante, la seule espèce invasive interdite à la vente en France.
  • Fallopia japonica, ou Renouée du Japon.

Vous pouvez participer à l’inventaire des ces plantes invasives et ainsi aider à les recenser en remplissant le formulaire ci-joint. Une fois rempli, merci de le renvoyer par mail à Philippe Levé (l’adresse mail est donnée dans le document).

Vous pouvez également nous faire part de votre « découverte » en nous envoyant des informations et des photos par mail. Nous pourrons ainsi proposer des opérations « coup de poing » d’arrachage sur certaines zones.

Afin de vous aider dans les identifications des plantes, des fiches par plante invasive les plus courantes sur le territoire seront bientôt mises en ligne.

Merci par avance pour votre participation!

 

Ballade découverte du bois du Veillon : environnement et légendes

Une quarantaine de « sentinelles de l’estuaire » se sont retrouvées lundi 4 décembre pour découvrir avec Jack Guichard les richesses environnementales et le patrimoine du bois du Veillon. Une ballade très appréciée qui leur a permis de découvrir l’évolution de la dune depuis sa création à la fin du XIXème siècle, la légende de la dame blanche, l’histoire du bois et des espèces qui le peuplent… et même l’oratoire caché au fond au bois.